Avec ce récital l’Ensemble Rayuela guide le spectateur vers un chemin qui se développe autour de la découverte de l’influence de la musique populaire dans la musique classique. Germaine Tailleferre était la seule femme dans le “Groupe de Six”, elle a composé près de 300 œuvres pour piano, de nombreuses pièces pour musique de chambre, symphonies, opéra, ballet et musique pour les films. “Sérénade en la mineur” (1977), c’est une de ses dernières œuvres et, aussi, un exemple clair de son style caractérisé par spontanéité, fraicheur et charme. Le Quintette en La Majeur a été composé par Antonín Dvorák entre août et octobre 1887 lors de son séjour à Vysoká en Bohème. Très apprécié dès sa création, on reconnaît l’influence du folklore dans la Polka du Finale et dans le célèbre second mouvement qui serait Germaine Tailleferre inspiré d’une ballade ukrainienne, la dumka.

Germaine Tailleferre

(1892 – 1983)

Sérénade en la mineur

 

Antonín Dvorák

(1841 – 1904)

Quintette n°2 en la majeur, op. 81

(arrangement pour

l’Ensemble Rayuela par

Nahikari Oloriz Maya)

Dumka

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Martin Trillaud // Web Artist Media ©

@gaelic69 ©Gaelic.fr